Les Phobies : Et si vous commenciez par en parler ?

Les Phobies : Et si vous commenciez par en parler ?

Docteur, j’ai peur des araignées, des serpents, des crabes, du tonnerre, des espaces fermés, de ce qui vole, de ce qui rampe, de ceux qui éternuent, … Maintenant que je vous ai tout dit, je fais quoi ? 

Les Phobies : Vous n’imaginez même pas ?

Les phobies sont des craintes irraisonnées, irrationnelles et bien souvent considérées par les phobiques eux-mêmes comme exagérées. Elles sont, en général, liées à une situation ou un ensemble de situations, à un lieu ou à un objet. Incontrôlables, elles provoquent des modifications du comportement au moment de la confrontation avec une anxiété ou une peur intense. On considère que la peur est anormalement gênante quand il y a une souffrance, des évitements ou une modification du comportement.

Ma Phobie : Elle est grave docteur ? C’est une phobie simple ou une phobie complexe ?

Une phobie simple est une peur anormale et excessive d’un objet ou d’une situation telle que : certains animaux, le vide, l’eau, certains objets (miroir, aiguilles, etc.). En tout, il existerait près de 6 000 phobies simples différentes allant des plus répandues comme la claustrophobie aux plus rares et intrigantes, par exemple :

  • Acrophobie (peur des lieux élevés) ;

  • Clinophobie (peur de se mettre au lit) ;

  • Coulrophobie (peur des clowns) ;

  • Ereuthophobie (peur de rougir en public) ;

  • Gamétophobie (peur du mariage) ;

  • Géphyrophobie (peur de traverser un pont) ;

  • Kathisophobie (peur de s’asseoir) ;

  • Mysophobie (peur de la poussière) ;

  • Nostophobie (peur de rentrer chez soi) ;

  • Pédiophobie (peur des enfants et des poupées) ;

  • Scopophobie (peur d’être regardé) ;

  • Zélophobie (peur de la jalousie).

La plupart des personnes atteintes de ce type de phobies vivent avec en mettant en place une stratégie d’évitement. Et c’est vrai, rien qu’à l’idée de me retrouver en face de l’objet phobique, je prends de l’avance. J’imagine que je vais y être confronté(e), que je vais transpirer, m’évanouir, vomir, trembler, courir, …

 

Quant aux phobies complexes, on connaît ces deux majeures :

 

L’agoraphobie est la peur de se trouver dans des lieux publics où il semble difficile de s’échapper, par exemple : les transports en commun, les centres commerciaux, les files d’attente, etc.

Généralement, les individus atteints de ce trouble sortent peu de chez eux. Lorsqu’ils le font, ils s’assurent d’être accompagné d’une personne proche et de confiance.

 

La phobie sociale est un trouble anxieux, grave et très invalidant. Elle se caractérise par la peur d’être observé et jugé par les autres ou d’être gêné ou humilié par ses propres actions.

Cette phobie se manifeste au cours d’une ou plusieurs situations sociales comme la prise de parole devant un groupe, le fait de devoir s’adresser à un inconnu ou de manger devant d’autres personnes, etc. On parle de phobie scolaire en cas de peur de se rendre à l’école. Celle-ci peut aboutir à un échec scolaire et à une dépression.

Les phobies : Nous sommes combien à en souffrir ? 

La phobie fait partie de la grande famille des troubles anxieux. Sa principale forme est la phobie spécifique. Elle touche environ 9 % de la population.

Les Phobies : Vous pouvez faire quelque chose pour moi ?

Une première consultation avec un psychiatre ou un psychanalyste est nécessaire afin d'analyser  

la situation. Si nécessaire, votre médecin pourra vous conseiller de suivre une thérapie, notamment une thérapie comportementale. La base de cette prise en charge est d'agir sur le réflexe de peur afin de le modifier et déconditionner ainsi la personne phobique.

Cette technique va progressivement préparer les phobiques à affronter les situations qui causaient les troubles.